Mes vacances au Cap Ferret

L’année scolaire s’égrène petit à petit. Bientôt les vacances. Oh pénible la vie de la femme! Les  matinées qui commencent à l’aube, se lever tôt pour réveiller les enfants. Essayer de les apprêter pour l’école, courrir faire le petit déjeuner, revenir remplir l’assiette du chien et se casser la tête pendant les weekends pour les contenirs et les divertirs.Bof, tout ça on les classera bientôt dans le pan de l’oubli de notre cerveau. Il faut passer à autre chose pendant les vacances et essayer de gommer ces long mois de…n’en parlons pas. Et du coup on a envie de changer de cap. tic tac tic tac.. le mot cap tourne et du coup on sait. Oui on sait ou on doit aller. Le Cap-Ferret! Sourire!!!

Pourquoi aller en vacance au Cap-Ferret? Prend un stylo et un carnet et suis moi! je te raconte mon expérience de femme en vacance.

Imagine une ville pleine de magie!

Sourire! De la magie, de l’enchantement et des lumières pleines la tête. Imagine.. le Cap-Ferret est une région géographique et climatique originale. Elle se situe entre deux mers et offre que des merveilles à la vue en passant par les paysages du bassin d’Arcachon à l’est et les immenses vagues de l’ouest. Une contrée à explorer pour y gouter la découverte. Des noms qui susciteront l’intérêt. Ecoute: le marché, l’île aux oiseaux, les presqu’îles,  les villages ostréicoles, la dune du pyla, la plus haute dune de l’Europe avec des vues incroyables et aussi le phare, ce bon vieux phare fascinant, les plages et le camping.

Oh!!!! de la magie en journée, de la magie en après midi et de la magie en soirée. Au fait rien que de la magie.

Le Phare de Cap-Ferret

Pour les dames qui vondront devenir gabbiers, un avant goût de la hauteur ne sera pas une mauvaise idée. Le phare qui de loin se dresse de toute sa hauteur, point culminant, l’espoir des marins, oû?  Direction, le phare du Cap – Ferret. 258 marches, waoh! J’ai les pieds cotonneux. Et pourtant quand je me retourne je ne peux imaginer ma vue, s’offre à moi une vue panoramique à couper le souffle. Je ne pouvais m’en surpasser. Du phare, je pouvais voir et observer béat les beaux panoramas du bassin d’arcachon. Survoler de mes yeux et imaginier voger en voyant de loin la dune de pila, les presqu’iles, ou encore le merveilleux îles aux oiseaux.

 

Et puis j’ai découvert le camping les Embruns

Camper. un verbe. Et j’ai voulu essayer de le conjuguer. Je veux camper. Alors, j’ai suivi les conseils d’un ami qui m’a parlé du camping les Embruns au Cap Ferret, un camping fasciant. Muni de mon sac, de mes pairs de basket et de ma joyeuse bande de petit diable j’y suis allé. Les embruns. Je vais  vous citer les mots pêle mêle. Non je n’ai pas le temps de vous les décrire, j’en ressens toujours l’exitation. 4 étoiles. Une large plage. Une piste de 150 km de balade. des parcs aquatiques. un terrain de foot, de volley,le tournoi de pétanque, le tobbogan que mes petit diables ont peu essayé a cause de ce nouveau air de jeu aquatique: le dédalokidds. eh..oui, je préfère vous laisser sur votre faim, emmenez vos enfants le découvrir.. Pour l’instant contiunons avec une journée d’excursion, une virée dans la piscine, le sauna, le jacuzzi. et ces soirées animées, dansante avec des bars retaurants et des plats cuisinés simplement savoureux. le camping Les Embrunts, j’ai toujours en moi le voile de nostalgie.

Vite des souvenirs au marché!

Il n’était pas question de finir ainsi de belle vacances sans faire les boutiques. Sur le boulevard de la plage, j’ai adoré. Le marché de Cap – Ferret s’étend beau avec ses petites boutiques bordées de paisibles passants.Les coins de modes, de fruits. Du shopping, des articles que je n’en revenais pas de payer. Et enfin les huîtres. Le monde des huîtres. De nombreux producteurs qui proposent des huîtres dont la dégustation est sans égale.

J’y suis aller à Cap – Ferret et je suis revenu le coeur gros de n’être point resté. Ah oui, car  ce coin est une magie de paradis.